Présentation.
Taï Ji Quan.
Nouvelles.
vidéo.
Accessoires.
Photos.
Contact.
Liens.



( * ) Duan Wei : système d’évaluation d’un pratiquant.                                                                                                 Pour ce qui est de savoir pourquoi les autorités chinoises ont adoptées ce système (qui n’est pas récent), voici un court article afin de mieux saisir :



Pourquoi les Chinois adoptent-ils le système de dan?

Ce système n'est pas une nouveauté; il existait déjà lors de la dynastie des Tang (7-8ème siècle)… En effet, à cette époque, âge d'or des arts martiaux chinois, la pratique du wushu était très structurée; elle se composait d'examens, de sélections et on nommait les "lettrés" du wushu pour désigner les plus hauts niveaux! Sous la dynastie Qing (17-20ème siècle), une répression sévère s'abat sur le wushu car, pour de nombreuses raisons politiques, le gouvernement se sent menacé…
C'est une période de régression qui s'instaure. N'étant plus soutenus par l'Etat, la pratique et l'enseignement se trouvent désorganisés. Les arts martiaux perdent leurs lettres de noblesse: ils sont considérés comme des activités de basse classe; cette dévaluation dans la société ne touche heureusement que leur image: le niveau technique ne se trouve pas du tout affecté.
Puis, avec le développement économique, le wushu connaît un nouvel essor, dont le succès déborde aujourd'hui très largement les frontières de la Chine. S'il existe une grande variétés de compétitions de wushu, elles ne permettent cependant d'évaluer que la performance technique.. De plus, elles s'adressent en général aux pratiquants jeunes… Pour les "anciens", ou pour ceux que la compétition n'intéressent pas, rien jusqu'à maintenant ne permettait de définir leur niveau: l'attribution de Dan comble ce manque. Ce système comporte 2 intérêts essentiels: d'une part, il permet de reconnaître la compétence de tous, d'autre part, cette évolution fait rentrer le wushu dans le système international, et optimise ses chances de le faire entrer comme discipline olympique!





(**) wushu :peut être traduit  par « art martial, art chevaleresque ».

Maître Zhang Dongwu, 7eme Duan (*) des arts martiaux chinois, a le plus haut niveau d'instructeur  national en ce domaine. Il est le premier disciple du Grand Maître Chen Zhenglei  (11eme descendant de Taï Ji Quan style Chen et 19eme représentant de la famille Chen). Il est l’instructeur principal du centre de Taï Ji Quan Chen de Chenjiagou, et  lors de la conférence internationale de Tai Ji Quan, il fut considéré comme l’un des dix meilleurs Maîtres.

 

Le style des arts martiaux de Maitre Zhang est un style  décrit comme standard c'est-à-dire d’un très haut niveau et sa technique est réputée comme étant complète.

 

Son enseignement ne se borne pas à l’exercice d’arts martiaux comme souvent en occident mais va bien plus loin dans la perception de l’énergie et sa circulation interne dans le but de cheminer vers une connaissance et harmonie de soi de plus en plus poussées. Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur Maître Zhang Dongwu, une biographie plus complète se trouve en dessous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Biographie de Maître Zhang Dongwu

 

Maître Zhang Dongwu est né en 1970 à Wenxian dans la province du Henan. Il apprit les arts martiaux dés son plus jeune âge. Sa soif des arts martiaux a toujours été croissante et cette passion s'est toujours trouvé renforcée tant les connaissances à acquérir sont nombreuses, sans oublier le fait qu'il aime partager cela avec ses élèves. Ses années d'apprentissage sont nombreuses  et comme il le dit lui dit, il faut toujours apprendre. Voici maintenant les résultats de son travail:

 

A partir de 1987, il a eu de très bons résultats lors de  plusieurs compétitions.

 

En 1989, Il devint instructeur de l'Institut des arts martiaux de Shaolin, membre de l'Université de la province du Henan.

 

En 1992, il devint l'instructeur Principale du centre de Tai Ji de Wenxian et directeur du département de l'entrainement.

 

En 1994, il a remporté le prix "excellence" lors de la Conférence d'Echange sur le Taï Ji entre Taiwan et la Chine.

 

En 1996, il a gagné le championnat et le titre "d'Élite de Kung fu" aux rencontres « Élites du Wushu(**) nationales ».

 

En 1997, il a également remporté le « bouclier d'or » au 12ème rencontre européenne du festival de Wushu se tenant à Paris en France.

 

En 1998, il est honoré  du titre d'excellence " d'un des dix meilleurs instructeurs de Wushu du Comté de Wenxian".

 

En 2000, il a reçu le « bouclier d'or » durant la rencontre international des arts martiaux (en Corée) entre Chinois, Japonais et Coréen.

 

En Mai de la même année, Il devint l’instructeur de l'équipe du Henan. Son équipe participera à la compétition nationale de Taï Ji Quan et remportera deux médailles d'or et deux médailles de Bronze.  Il entrainera des équipes pour plusieurs compétitions et à chaque fois, elles remporteront des prix.   

 

En 2001, Il a gagné la médaille d'or du Taï Ji Quan style Chen pour  l'enchainement à mains nus et à l'épée pendant la rencontre internationale de Taï Ji Quan à Zhu Hai (Province de Canton). Il recevra également le titre " d'un des dix élites de Wenxian".

 

En Octobre 2004, il a gagné les médailles d'or du Tai Ji Quan style Chen pour l'enchainement à mains nus et a l'épée durant la compétition internationale de la fête des arts martiaux traditionnelles.  

 

Depuis plusieurs années, il est invité à enseigner le Taï Ji Quan en France, Allemagne, Italie, Corée, Taiwan, Hong Kong et dans plusieurs autres régions et pays. Maitre Zhang Dongwu  est par ailleurs un enseignant très apprécié de ses élèves.

 

Il a également contribué au développement du Taï Ji Quan avec plusieurs ouvrages et dvd. Il a publié de nombreux articles d'Arts Martiaux pour des magazines de Wushu nationaux et trois d'entre eux ont gagné le titre "de Travaux Parfaits" à la Réunion de « Tai Ji Internationale Annuelle ».                                                                                                                                       

 

Il a participé à la rédaction de l'histoire du Taï Ji Quan style Chen et son histoire est mise au rang "de Talent Exceptionnel Mondial", et est relaté dans  "les Maîtres de Wushu traditionnel de Chine".

 

Actuellement, il est vice-directeur de l'entraînement au département du comté de Wenxian (le gymnase de "Tai Ji Wushu"),  vice-secrétaire et entraîneur général du style Chen du Comté de Wenxian pour "la Société de Recherche de Tai Ji"; il est également membre du comité du Cinquième  Comté de Wenxian.

 

Il est Vice-président de l'association de Taï Ji Quan style Chen de Hong Kong.

 

Il est également le Vice-directeur et professeur principal du centre de Taï Ji Quan du Grand Maitre Chen Zhenglei.

 

En Mai 2007, il cré avec Paul Sniady et Xu Rong, L'Institut Français de Taï Ji Zhang Dongwu dont il est Président d'honneur, Conseiller et Professeur. Dès lors, il vient en France via l'institut tenu par ses deux disciples nommé ci-dessus.
En Octobre de la même année, il fonde à Zhengzhou: l'institut de recherche de taï Ji Dongwu, qui depuis, ne cesse de croitre tant la réputation de Maître Zhang est excellente.

Maître Zhang Dongwu,

                 7ème duan de Wushu

Zhang Laoshe

I.F.T.J.Z.D.